Je fais une conjonctivite allergique

dès que je vois le chat!

Où alors, ton allergie au pollen t’oblige à vivre dans une grotte…

Comme 45% des gens en Europe et en Amérique…

Pas d’bol, tu es touché.e par un mal du siècle 🙁

On estime que ce chiffre montera jusqu’à 50% en 2020.

Une personne sur deux présentera une intolérance alimentaire ou une allergie.

Les chiffres sont en progression constante, surtout parmi la population d’enfants.

Une hausse de 28% chez les moins de 18 ans entre 2001 et 2007!

Mais tu sais quoi? Ce n’est pas une fatalité!

Mais pourquoi toi?

Une allergie dépend d’un mécanisme immunitaire dirigé vers une protéines.

Dans le ventre de ta maman, tu as développé une immunité inné puis, en grandissant, tu as acquis une immunité acquise, résultat d’un apprentissage à discerner le toi du non-toi.

Dès qu’une protéine non-toi pénètre dans ton organisme, via le tube digestif ou ton arbre respiratoire, ton système immunitaire s’enclenche.

Heureusement, pour que tu puisses te nourrir, les protéines alimentaires sont tolérées dans ton intestin.

Sauf évidemment, dans l’allergie alimentaire.

Là, les mécanismes de tolérance ne fonctionnent pas, les globules blancs de ton tube digestif s’affolent, ils pètent un plomb et sécrètent 2 tonnes de messagers d’alertes qu’on appelle les cytokines.

Bref…

En réalité, l’allergie se fait en 2 phases :

▹La première phase de l’allergie est la phase de sensibilisation. Elle correspond à un premier contact avec l’allergène. Souvent ce contact a lieu dans l’enfance. Ensuite le corps est en état de sensibilisation latente.

▹La seconde phase de l’allergie est la phase de réaction. Elle peut arriver plusieurs années après la phase de sensibilisation.

C’est lorsque le corps rentre à nouveau en contact avec l’allergène que les symptômes de l’allergie apparaissent.

On ne devient pas allergique en se réveillant un matin.

Notre degré de sensibilité aux allergènes, c’est un peu comme pour notre capital soleil : cela se détériore au fil du temps en fonction du mode de vie et de l’alimentation, et c’est là que l’allergie apparait.

 

On joue à Cluedo?

Tu as entendu parlé des allergies croisées?

Il s’agit d’allergies à des protéines qui se ressemblent chimiquement et donc spatialement.

Et parfois, c’est surprenant… allergique aux acariens et allergiques aux crustacés, allergique aux poils de chats et allergique à la viande de porc.

Il faut avoir de l’imagination et un don certain de déduction pour parvenir à faire les liens…

Comment te prémunir?

L’allergie, comme l’inflammation, est une réponse inappropriée de notre système immunitaire contre ce qui est perçu comme une agression. Notre système immunitaire est hyper-activé par des allergènes qui, dans le cas de l’asthme, proviennent par l’air jusqu’à nos bronches.

Ces allergènes peuvent être présents toute l’année: acariens, poils de chats, de chiens, souris, hamster, cheval, moisissures etc

Ou saisonniers, comme les pollen de graminées, de bouleau, de cyprès ou d’Ambrosia.

Et pour rendre le jeu de piste plus marrant, certains allergènes alimentaires (œufs, arachides, poissons, produits laitiers) peuvent avoir des manifestations bronchiques plutôt que intestinales…

 

 

La prévention des allergies commence dans le ventre de la maman et dès la naissance :

Une future maman qui a préparé son organisme à la grossesse (détoxication, alimentation anti-inflammatoire, restauration de la flore intestinale, complémentation pour combler ses carences, apports d’oméga 3 et d’antioxydants…) et qui continue de s’alimenter sainement tout au long de sa grossesse favorisera un terrain non propice aux allergies chez son bébé.

▹La prévention de l’allergie passera ensuite par l’allaitement : le lait maternel est le plus adapté au bébé car il est non allergisant. La diversification alimentaire sera également une étape cruciale. Il est important de suivre les recommandations d’un pédiatre.

▹Bon, tu vas me dire que dans ton cas, c’est foutu. Soit. Mais non. Même si tu ne peux pas aller modifier ces éléments du passé, tu peux quand même prendre soin de ta flore intestinale

En pratique:

Quelques semaines, minimum 6, avant la début de la saison de tes allergies respiratoires, tu dois penser à te préparer.

Comment?

Je t’en parle dans mon rituel de printemps, parce que chez moi, corps-esprit et maison ne font qu’un.

Pour passer de la théorie à la pratique:

'

Pin It on Pinterest

Share This