Tes croyances, ton poids

et toi...

Dans ce domaine, les croyances sont légions.

– Pour garder la ligne, il faut faire du sport.

– Afin de rester mince, il faut manger moins.

– Les coupes- faim permettent de ne pas souffrir de pulsions alimentaires.

– C’est mauvais de perdre du poids rapidement.

Etc

Certaines sonnent comme des prophéties!

Nan, mais tu sais, si tu ne te bouges pas un peu, tu perdras jamais, tu sais.

Nan, mais tu vois, si tu ne manges pas moins, tu continueras à grossir, tu vois.

Elles finissent parfois par conduire à de vrais souffrances psychiques: quand tu es déjà un petit mangeur et malgré tout en surpoids- ce qui est très souvent le cas- et qu’on te dit de manger encore moins, c’est dur à encaisser.

Et pour peu que tu y crois, à cette prophétie, tu t’inscris dans un cercle vicieux ou effectivement, retrouver la ligne et la santé devient impossible.

Tu le sais bien: tes pensées créent ta réalité.

Tu ne crois pas?

Et pourtant… On a comparé deux groupes de personnes en surpoids, selon leurs croyances.

Le groupe A était composé de personnes en surpoids dont la croyance était qu’il fallait qu’elles se mettent au sport pour retrouver la ligne.

Le groupe B était composé de personnes en surpoids dont la croyance était qu’il fallait qu’elles suivent un régime hypocalorique pour retrouver leur poids idéal.

Groupe A et groupe B ont été divisé en 2.

Au groupe A1, on a demandé de suivre un programme sportif intensif, avec un coach sportif personnel mais sans changer grand’chose aux habitudes alimentaires.

Au groupe A2, on a demandé de suivre un régime diététique hypocalorique strict, avec un coach personnel, mais sans faire d’exercices physiques.

Et, évidemment, on a divisé le groupe B de la même façon.

6 semaines plus tard…

On a observé les pertes de poids dans chacun de groupes.

Le groupe A1 et B1, qui suivaient le programme parfaitement adapté à leur croyance ont obtenu de beaux résultats mais sans différences notables dans les 2 groupes.

Sport ou alimentation, les résultats étaient assez similaires.

Par contre, les groupe A2 et B2, à qui on a demandé de suivre un programme radicalement opposé à leur croyance, n’ont obtenu aucun résultat probant.

Que dalle.

Les effets de nos croyances sur notre réalité.

Si ton poids et la nourriture deviennent une obsession, une source de souffrance et si tu as l’impression que rien ne fonctionne, c’est peut-être le moment de t’interroger sur tes croyances. 

Il n’est jamais trop tard pour les dissoudre et les remplacer par une affimration positive de ton être, plus fun et plus légère.

Pour aller un peu plus loin et comprendre la relation entre notre relation à la nourriture, les causes émotionnelles et leurs effets dans la matière:

'

Pin It on Pinterest

Share This