Voyages initiatiques

partir avec des enfants

Les voyages sont, pour moi, essentiels au développement personnel.

Il y a exactement 20 ans de ça, en regardant une vidéo de vacances de connaissances, mon âme s’est allumée et j’ai pensé :

J’irai un jour aussi!

Ca a pris du temps mais ça y est, nos pas vont nous mener au bout du bout du Monde.

Les mesures ont été prises pour compenser notre empreinte carbone, tout est parfaitement sous contrôle (évidemment, mon mari et moi, partageons la même blessure d’âme innocent) et l’impatience gagne…

Le kit de voyage en avion est prêt. Et on y trouve des choses qu’on ne trouve probablement pas dans le sac des autres voyageurs.

Oui mais… il y a le Jet Lag…

Et trois enfants de moins de 12 ans à gérer… pendant un trajet en avion de …

Tadâââm!!!

28 heures.

C’est énorme. Va falloir gérer.

Dans les sacs- à- dos

Tu imagines bien qu’à la pensée d’être enfermée dans une boîte de conserve ailée pendant 28 heures avec 3 gamins sur-excités et fatigués… j’ai complètement lâché prise via-à-vis des écrans!

A la maison, les heures d’écrans sont gérées. De toute façon, on a pas de télé…

Mais dans l’avion, ça va être open-bar! Oh!

Il ne vont pas passer 28h devant leur tablette, hein… parce qu’à un moment, il va falloir dormir…

 Et ça ne va pas être simple…

A cause du décalage horaire avec le Japon.

Je vais leur demander d’essayer de dormir vers 23h.

Enfin, pour leur cerveau, il sera 17h.

Tu as déjà essayé de demander à des enfants de dormir à 17h?

Et le lendemain, quand on nous servira le petit déjeuner, à 6h du matin?

Tu as déjà essayé de faire déjeuner des gosses à minuit?

Si on ne gère pas ce décalage, le trajet de 9h qu’il nous restera à faire risque bien de virer au vinaigre.

Mais comment éviter le Jet Lag?

Une histoire de neuro-transmetteurs:

Il faut aider le cerveau à s’adapter aux nouveaux horaires.

C’est possible avec la nutrithérapie.

Vers 16h (à ma montre), soit 22h au Japon, nous allons tous sniffer de la mélatonine, l’hormone du sommeil et essayer de dormir quelques heures.

Pour éviter d’être troublé par la  lumière du jour, il faudra utiliser un bandeau pour les yeux.

Comme la mélatonine est « écrasée » par la lumière bleue des écrans, après ce petit « shoot », il ne faut donc plus utiliser ni tablette, ni téléphone, ni télévision. Sinon, ça ne sert à rien.

Si un jour tu dois faire ce genre de voyage, sache que si la mélatonine ne suffit pas, un autre neurotransmetteur peut venir induire la somnolence: GABA.

Par contre, tu résisteras à la tentation de prendre du tryptophane sans l’avis d’un nutrithérapeute wink

Pour tenir éveiller quand le cerveau râle qu’il est tard…

Au moment de débarquer au Japon, nous avons 5h de battement avant le vol suivant.

C’est pour cette raison qu’on a décidé de faire un long stop au Japon, au retour. Histoire d’avoir un Jet Lag plus cool!

Bref, à 8h du matin, au Japon, notre cerveau va râler parce qu’il n’aura probablement pas assez dormi dans l’avion.

Et les 8h japonaises, il ne les digère pas: pour lui… Il est 2h du matin!

Largement temps d’aller se coucher.

Pourtant, il devra rester concentrer et alerte parce qu’aucun de nous ne parle le japonais!

Pour lui donner un petit coup de boost, 20 minutes avant le petit déjeuner: shoot de tyrosine pour tout le monde.

La tyrosine est l’acide aminé qui permet de synthétiser dopamine et noradrénaline. Les deux neurotransmetteurs de l’éveil, de la concentration, de la motivation.

On en aura besoin!

Mon kit de voyage en avion:

  • Mélatonine
  • Tyrosine
  • Bandeau pour les yeux
  • Tablettes et clés USB avec films/DA
  • Livres
  • Livres de coloriage
  • Crayons et feutres
  • Beaucoup de prières et de méditation

Pin It on Pinterest

Share This