Cannibal Holocaust

Quand ton gras grignote ton muscle

Anatomie d’une chute de motivation: régime sans sucre, le tout, c’est de s’y tenir!

On t’a toujours dit: fais du sport, le muscle va brûler ta graisse. Et c’est vrai, évidemment: plus tu bouges, moins tu as de tissus gras!

Note que « il faut faire du sport pour maigrir » est une belle croyance

Le muscle brûle de la graisse si l’activité physique est suffisamment intense. Ça ne fait pas nécessairement perdre du poids parce que le muscle est plus lourd que la graisse.

Par contre, ça permet de maigrir.

De mincir, quoi.

En théorie.

Parce que, dans la pratique, si tu es inflammatoire, tu peux te mettre au sport et ne voir aucun effet, sauf sur ta motivation…en chute libre!

Quand le sucre se transforme en graisse…

Manger plus de sucre, même provenant d’aliments considérés comme sains, détériore rapidement ton état de santé…

Tu sais qu’un ado moyen, dans nos pays développés, consomme à peu près 40 cuillères à café de sucre, quotidiennement.

Et ce sucre peut être caché dans des aliments pourtant présentés comme healty… yaourts à faible teneur en matière grasse, de barres de muesli, de céréales « saines», de jus de fruits, de boissons sportives et de smoothies…

Et tu sais ce qui se passe, avec tout ce sucre? Il est transformé en graisse, en triglycérides, pour être stocké.

Entre ta consommation de sucre et ta sédentarité, le surpoids, même léger, s’installe.

Tu risques bien de te retrouver dans un cercle vicieux fort peu agréable! Parce qu’en réalité, si le muscle brûle la graisse…

La graisse, elle-aussi, est capable de brûler du muscle!

Le caractère inflammatoire du surpoids.

Ça fait plusieurs années maintenant qu’on connaît le caractère inflammatoire de l’obésité.

Quand tu accumules de la graisse dans le tissu adipeux, tu provoques une réaction immunitaire.

Cela signifie que tes globules blancs sont attirés comme si ta graisse était un corps étranger. Ils s’activent à la faire dégager- ce qui est sympa- en libérant des messagers inflammatoires.

Mais l’inflammation n’est pas seulement localisée au tissu adipeux infiltré par les globules blancs.

Les messagers sécrétés par les globules blancs entraînent une inflammation de l’organisme entier!

Ce qui mène inéluctablement au diabète et aux maladies cardiovasculaires, mais aussi au cancer ou à Alzheimer, de plus en plus souvent appelé diabète de type 3.

Fonte de ta masse musculaire et fonte de ta motivation.

Parmi les messagers envoyés par les globules blanc s’en trouve un appelé TNF alpha dont le rôle est de “détricoter” du muscle afin de libérer un acide aminé, la glutamine, qui est le carburant privilégié des globules blancs.

Pourquoi TNF alpha détricote ton muscle, ce con?

Pour nourrir tes globules blancs, venus massivement essayer de te débarrasser de ton gras…

Moralité, plus tu prends du poids, plus tu perds du muscle, plus tu deviens inflammatoire, plus tu prends du poids etc

 Le rapport avec ton alimentation.

Le rapport avec le sucre?

  1. Le sucre est un super-inflammatoire.
  2. Tout le glucose que tu avales sans en avoir besoin, parce que tu n’as décidément pas le mode de vie d’un trappeur canadien non motorisé… est transformé en triglycérides.

En gras, quoi.

Une activité paranormale, une transformation faite au sein de tes cellules, à l’insu de ton plein gré?

Pas vraiment… on le sait tous, instinctivement, qu’une alimentation pauvre en graisses mais riche en sucre te fait grossir.

Mais très souvent, tu te voiles la face en ne passant pas à l’étape suivante: arrêter le sucre et passer à un régime sans sucre.

Par contre, c’est assez contre-intuitif de penser qu’une alimentation riche en bon gras oméga3 te fait mincir.

Comment faire pour mettre fin à ce film d’horreur? Pierre Van Vlodorp, comme moi, te conseille vivement l’alimentation anti-inflammatoire 😉

Si j’avais su tout ça, je n’aurais pas été le maillon faible des sevrés pendant si longtemps!

Et toi, tes efforts sportifs sont-ils récompensés ou tu as aussi l’impression de suer pour rien?

Pin It on Pinterest

Share This