Hyper-glycémie

et diabète de type 2

Pourquoi le taux de sucre reste trop élevé?

Le problème de glycémie élevée est un souci fréquent dans le diabète de type 2.

Le diabète de type 2 est celui qui ne nécessite pas (encore) le recours aux injections d’insuline.

Est- ce que c’est ton cas?

Malheureusement, tes récepteurs à l’insuline de tes cellules ne reconnaissent plus cette dernière.

Elle ne peut donc plus jouer son rôle, à savoir faire rentrer le sucre dans les cellules afin de le transformer en énergie.

Conséquence, le taux de sucre reste élevé ce qui envoie au pancréas le signal de continuer à produire de l’insuline.

Jusqu’à ce qu’il soit plat. Tout raplapla. En burn-out…

C’est un cercle vicieux qui, à terme, conduit à l’épuisement du pancréas.

Et donc, au diabète de type 1, insulinodépendant.

C’est un problème fonctionnel, donc réversible s’il est pris à temps: avec des mesures alimentaires et d’hygiène de vie essentiellement tournées vers un régime sans sucre.

Mais certaines huiles essentielles, comme celle de cumin et de cannelle, peuvent aider les traitements médicamenteux à faire baisser la glycémie (taux de sucre dans le sang) et l’insulinémie (taux d’insuline dans le sang).

Ce sont des alliés précieux permettant le ralentissement de la maladie, en plus du régime sans glucides rapides.

Le cumin.

Cuminum cyminum

Le cumin appelé aussi cumin blanc ou cumin du Maroc est une ombellifère annuelle aromatique à ne pas confondre avec une autre ombellifère qui lui ressemble beaucoup et que l’on nomme le carvi ou carum carvi, et dont la saveur est plus proche du fenouil, de l’anis et de l’aneth.

Tu connais peut-être les propriétés digestives de l’huile essentielle de Cumin (Cuminum cyminum).

Mais cette huile peut être utilisée pour aider à combattre les insomnies et les angoisses car elle est fortement calmante (stupéfiante à forte dose, si ça te tente 🙂 ) et analgésique.

 

La canelle

Cinnamomum verum (Ceylan) et Cinnamomum cassia (Chine)

Tout comme le cumin, on la retrouve dans de très vieux écrits chinois, sanskrits et égyptiens. Elle était alors surtout utilisée pour ses propriétés médicinales et pour les vertus magiques qui lui étaient attribuées. Elle faisait partie de la panoplie de substances utilisées par les Égyptiens pour l’embaumement des corps.

La composition de l’huile essentielle de cannelle écorce est complexe. Ses principaux constituants sont l’aldéhyde cinnamique (72 à 80%) et l’eugénol (10% environ), la proportion s’inversant dans le cas d’huile essentielle extraite des feuilles et non de l’écorce.

Antiseptique, antivirale et antibactérienne, l’huile essentielle de cannelle écorce a un large spectre d’action. On l’emploie contre toutes les infections:

  • respiratoires (bronchite, rhume, grippe),
  • intestinales (gastro-entérite ou « turista » contractée lors d’un voyage dans un pays chaud),
  • urinaires (cystite)
  • gynécologiques.

Elle stimule les fonctions cardiaque et respiratoire. C’est un bon tonique physique et psychique.

Autre aspect intéressant de la cannelle: elle est classée parmi les tout bons antioxydants, avec le curcuma, le gingembre, le clou de girofle et l’origan.

Attention, cependant, l’HE de cannelle (Chine et Ceylan) est dermocaustique (elle brûle la peau et les muqueuses): il faut donc la diluer dans une huile végétale. A hautes doses, elle peut être toxique, surtout la cannelle de Chine, à cause de la présence plus élevée de coumarines.

 

Lutte contre le diabète:

Une étude de 2005, menée sur les rats, était très prometteuse pour les malades du diabète.

Elle vient d’être confirmée chez l’homme, tout récemment.

Une synergie d’HE de cumin et d’HE de cannelle de Ceylan permet de faire baisser la glycémie et l’insulinémie des patients atteints d’un diabète de type 2.

En synergie avec les huiles végétales riches en oméga 3: colza, lin, noix mais aussi son de riz, nigelles et soja.

Une goutte d’un mélange à part égale de ces deux huiles essentielles dans une cuillère à soupe d’huile de colza BIO, première pression à froid, à chaque repas, permet de réguler glycémie et insulinémie.

Attention, cependant, l’usage prolongé des huiles essentielles par voie orale doit être sérieusement encadré. Tu ne voudrais pas faire de mal à ton foie?!

Une alternative se trouve dans les poudres de cannelle et de cumin. Les études montrent effet à partir 3g/ jour. Saupoudrer un càc de cannelle sur un dessert apporte 5g.

Ce n’est pas une panacée!

Les huiles essentielles, c’est un solide renfort caisse, tu vois.

Mais tu ne peux pas espérer de résultats efficaces sur le long terme sans arrêter le sucre!

Si tu ne changes pas un tout petit peu tes habitudes de vie:

– mouvement (oui, je sais, tu es allergique au mot sport^^),

alimentation pauvre en sucre rapide

– et surtout riches en nutriments…

C’est un peu mettre un emplâtre sur une jambe de bois, si tu vois ce que je veux dire…

 

Quels nutriments privilégier?

  • Magnésium : augmente la sensibilité des récepteurs de l’insuline

 

  • Vitamine B1 B2 B3: utilisation du glucose pour produire de l’énergie via le cycle de Krebs (mais il faut bouger pour ça…)

 

  • Vitamine B8 (Biotine): à dose pharmacologique diminue glycémie

  

  • Zinc: protège les cellules beta du pancréas et permet la production des protéines

 

  • Omégas 3 pour fluidité membrane, lutter contre l’inflammation systémique

 

  • Vit D: stimule l’expression des récepteurs à l’insuline (= facilite l’expression du gène qui permet l’utilisation de l’insuline par le récepteur)

 

  • Polyphénols antioxydant, anti-inflammatoire (protègent les lipides de la membrane) (choc noir min 70%, grenade et fraise, pépin de raisins, thé vert, curcuma)

 

  • Q10 facilite production ATP par mitochondrie

 

  • Acide alphalipoïque stimule action insuline et antioxydant

 

  • Flavonoïde

Si tu testes, n’hésite pas à me donner ton retour! laughing

Pin It on Pinterest

Share This