Reconnaître les limites

de chaque techniques

Le sevrage vous fait peur: vous n’avez aucune envie de devenir désagréable.

Vous me lisez peut-être en vous disant que c’est bien beau, tout ça, mais vous avez déjà lu beaucoup d’articles sur le sevrage…

Vous avez même, peut-être, essayé de suivre leurs conseils et vous vous êtes lamentablement vautré.e.

Vous êtes en pleine crise d’angoisse, vous n’avez aucune envie de souffrir des effets d’un sevrage!

Ou alors vous avez bien vu ce que ça a fait à Jeanne, Marguerite et Sophie: elles se sont transformées en mégères acariâtres pendant 10 jours puis ont couru à la première supérette du coin pour s’empiffrer de chocolats et de biscuits…

Tout ça n’est pas réjouissant.

Définitivement, le régime sans sucre, ce n’est pas pour vous!

Les limites de certains articles.

(les miens aussi)

Avant d’écrire cette série d’articles sur le les pulsions, j’ai évidemment sondé le web pour voir ce que vous pouviez y trouver comme bons conseils … et comme moins bons.

Le thème du sevrage n’est absolument pas nouveau, je fais office d’outsider mais pourtant, quelque chose m’a sauté aux yeux!

Beaucoup d’articles vous disent comment arrêter le sucre pas comment ne pas craquer.

Voilà, vous arrêtez le sucre.

C’est difficile?

Mais ça, on sait!

Allez! Vous y arriverez! Vous allez vous débrouiller.

Tchô, belle journée!

Un sevrage, par définition, est toujours à risque.

Certains vont parvenir à diminuer leur consommation sans difficultés.

Mais pour d’autres, cette aventure risque de générer pas mal de difficultés: des tensions, des pulsions, des envies tellement présentes qu’elles contrôlent tout le déroulement de la journée.

C’est invivable pour le sevré et ça l’est aussi pour son entourage.

Et c’est énervant de voir que si peu d’articles prennent en considération cet aspect du problème. 

Les origines

Ce n’est pas ton manque de volonté ou votre caractère, ni même la fatalité.

C’est seulement la biochimie cérébrale qui est devenue complètement dépendante du système de récompense géré par la dopamine et de la sensation de bien-être géré par la sérotonine.

A moins que ce soient des carences alimentaires qui vous poussent à consommer toujours plus d’aliments, afin d’apporter à votre organisme ce dont il a désespérément besoin.

Heureusement, on trouve aussi sur le net, des personnes sensibilisées à cet aspect du problème, comme Ophélie, la flexitness girl du net.

Dans son article, ici, j’aime beaucoup son infographie.

C’est un excellent pense-bête à magnéter sur ton frigo.

Juste un petit correctif: les glucides complexes ne sont pas nécessairement des glucides lents, à IG bas.

D’ailleurs, l’OMS demande que les professionnels de la santé ne mentionnent plus cette appellation car elle induit en erreur et pousse à consommer des aliments comme les pâtes, le pain, les céréales, dont l’IG est extrêmement haut.

Dans une démarche de sevrage, ils font parties des aliments auxquels il faudra trouver une alternative.

Tout simplement parce que leur consommation provoque:

  • la hausse de la glycémie rapide suivie de la même hausse rapide de l’insuline qui conduisent à des hypoglycémies réactionnelles. Des fringales, quoi.
  • l’entretient de la dépendance cérébrale aux sucres en perturbant la synthèse de la dopamine et de la sérotonine 😉

Comment mettre toutes les chances de votre côté?

Soignez votre petit déjeuner: l’essentiel des sucres que nous consommons le sont au petit déjeuner.

Anticipez les pulsions en ayant, dans une trousse de secours, un aliment healthy que vous pouvez dégainer quand ça vous prend.

Envisagez la présence d’une candidose et son traitement.

Rappellez- vous que c’est en tombant qu’on apprend et qu’une rechute ne signifie pas que vous êtes nul.le.

Pour plus d'articles sur les effets du sucre sur ta confiance en toi

Vous cherchez des alternatives au sucre raffiné mais vous vous y perdez dans les méandres de tous les choix possible? Cliquez sur la grenouille, elle vous emmène découvrir d’autres horizons smile

Vous avez peut-être déjà essayé de vous défaire du sucre, avec un succès plus ou moins variable et aujourd’hui, vous en avez assez de jouer au yoyo avec votre motivation.

Mais connaissez- vous les 3 points essentiels d’un bon départ?

Téléchargez cette fiche simple et précieuse pour commencer en toute autonomie votre rééquilibrage alimentaire et arrêter le sucre.

Cliquez sur l’image: